Gestion des eaux usées : les différentes solutions

La mise ne place d'une solution d'assainissement quelle soit individuelle ou collective nécessite de réfléchir en amont au système qui sera installé. Microstation, Filtre compact, filtre à sable, raccordement...etc : on s'y perd ! Mais alors, comment choisir à partir des prescriptions du Schéma d'Assainissement, un système qui me convienne ?

L’assainissement collectif

Raccordement tout à l’égout

Le raccordement au tout à l’égout consiste à relier votre maison au réseau public d’assainissement public afin d’y acheminer vos eaux usées domestiques.
Une démarche obligatoire :

Se raccorder est une démarche obligatoire pour tout propriétaire s’il devient raccordable dans un délai de 2 ans qui suit l’achèvement du réseau de collecte.

Article L1331-1 Code de la Santé publique

 Il existe 2 types de raccordements :
  • Réseaux unitaires : une seule et même canalisation pour les eaux de pluie et les eaux usées.
  • Réseaux séparatifs : deux canalisations distinctes pour acheminer séparément vos eaux de pluie et eaux usées jusqu’au réseau public.

L’assainissement individuel

Filière traditionnelle
Le filtre à sable

Le filtre à sable ou lit filtrant vient en complément d’une fosse toutes eaux. Les eaux usées sont tout d’abord pré-traitées (décantées dans la fosse) puis acheminées gravitairement vers le lit filtrant. Le traitement est effectué par les bactéries fixées sur le sable. C’est un dispositif fréquemment utilisé depuis de nombreuses années lorsque le sol en place n’est pas apte à infiltrer les eaux, il est alors remplacé par un sol reconstitué de sable siliceux lavé et de graviers. Les eaux passent du milieu ayant la granulométrie la plus élevée (gros graviers) à la granulométrie la plus fine (sable).

LE PRINCIPAL AVANTAGE

Le principal avantage de ce dispositif de traitement réside dans le fait qu’il est passif et ne nécessite que peu d’entretien (nettoyage préfiltre semestriel, nettoyage des regards et canalisations, vidanges). En revanche, son emprise au sol est importante, au minimum 20m2 + 5m2 pour la fosse + 3m autour de l’installation soit une superficie minimum avoisinant les 100m2. Son remplacement en moyenne tous les 10 à 20 ans nécessite des travaux de terrassement importants.

Les règles d’implantation et de mise en œuvre sont décrites dans le DTU 64.1

Filière compacte
La microstation en culture libre SBR

 

La microstation à culture libre de type SBR (Sequential Batch Reactor) reproduit de manière accélérée l’épuration naturelle en principe effectuée dans le sol. L’épuration des eaux usées s’effectue dans un environnement restreint et contrôlé qui permet d’assurer un rejet de vos eaux vers le milieu naturel sans aucun danger pour votre santé ni pour l’environnement.

LE PRINCIPAL AVANTAGE

Ce type de filière est de plus en plus utilisé pour la réhabilitation des systèmes d’assainissement individuel ainsi que dans l’habitat neuf de par sa simplicité, sa robustesse et sa faible emprise au sol. La microstation se compose d’une cuve compartimentée en deux : un premier compartiment de décantation primaire où les matières solides décantent et s’accumulent en fond de cuve. Puis les eaux passent dans la deuxième cuve (réacteur biologique) dans laquelle les micro-organismes de type aérobie, servant à purifier l’eau se développent, se développent sous apport d’oxygène. Ce procédé offre ainsi un traitement de très haute qualité.

Ces systèmes contiennent des pièces électromécaniques et consomment de l’énergie. Le compresseur fonctionnant par intermittence, la consommation mensuelle s’élève à moins 2.5 euros par mois pour une 4 EH.. Ces microstations nécessitent un entretien annuel (non obligatoire mais fortement préconisé) et présentent des pièces d’usure.

 Coût de fonctionnement mensuel d’une Micro-station 4 EH : 42 euros / mois (vidanges incluses).

Les règles d’implantation, de mise en œuvre et d’utilisation de ces dispositifs sont décrites dans le guide d’utilisation du fabricant validées et publiées sur le portail de l’assainissement non collectif du site du Ministère de l’Ecologie

 

Le filtre compact

Le filtre compact est comme son nom l’indique un système compact d’épuration des eaux usées. Il s’agit d’un système monocuve robuste et facile à installer.
Il est composé d’une partie décantation (fosse toutes eaux) où les matières organiques et les graisses y sont retenues en partie par un pré filtre. Puis, les eaux usées provenant de la fosse septique transitent vers le biofiltre par le biais d’un auget basculant qui répartit alternativement sur des plaques de distribution. Les eaux pré traitées s’écoulent au travers du filtre synthétique, qui ne se remplace pas (données fabricant). Les micro-organismes visant à épurer les eaux usées se développent sur ce media et y désagrègent les matières polluantes. Les eaux peuvent être ainsi rejetées directement vers le milieu naturel sans aucun impact sur la nature.

LE PRINCIPAL AVANTAGE

Il s’agit d’un système éprouvé dans le temps, facile à installer, compact et qui est passif (pas d’électromécanique) lorsque la topographie du terrain le permet (sinon poste de relevage).
Comme pour tout système d’assainissement, ce type de dispositif nécessite un entretien annuel.

Coût de fonctionnement mensuel du filtre 5 EH : environ 15 euros par mois (vidanges incluses).

Les règles d’implantation, de mise en œuvre et d’utilisation de ces dispositifs sont décrites dans le guide d’utilisation du fabricant validées et publiées sur le portail de l’assainissement non collectif du site du Ministère de l’Ecologie

 

L’assainissement semi-collectif

L’assainissement semi-collectif concerne les projets de plus de 20 EH (Équivalent-habitants). Ils regroupent ainsi les dispositifs d’assainissement pour des campings, hôtels, salles des fêtes, châteaux, restaurants, lotissements, base de vie, chantiers mobiles, écoles,…. Ces projets sont étudiés sur demande et une solution sur mesure vous est proposée intégrant l’installation, l’entretien et la maintenance.